Réseau Impact Recherche Canada s’agrandit !

Réseau Impact Recherche Canada (RIRC) est un réseau dirigé par ses membres qui vise à renforcer la capacité institutionnelle de mobilisation des connaissances et d’impact de la recherche en partageant des politiques, des pratiques et des services pour les établissements de recherche du Canada. Nous avons commencé avec deux institutions en 2006. Ce mois-ci, nous accueillons trois nouvelles institutions, ce qui fait de nous un réseau de 23 universités et d’une institution non-universitaire – notre premier membre non-universitaire.

Du Québec à l’Alberta, RIRC est heureux d’accueillir trois nouveaux membres :

  • Concordia University, Montréal, Québec
  • Athabasca University, l’université en ligne du Canada, basée en Alberta
  • Ontario Shores Centre for Mental Health Sciences, un hôpital de santé mentale fortement engagé dans la recherche et l’application des connaissances.

Athabasca University Logo

« Concordia University est ravie de se joindre à Impact sur la recherche Canada et attend avec impatience les occasions de contribuer à une communauté de pratique vouée à accroître l’impact et la portée de la recherche universitaire, et d’en bénéficier, » déclare Monica Mulrennan, vice-présidente associée à la recherche (développement de la recherche et rayonnement) de Concordia University. « Nous croyons que les compétences, les ressources et les réseaux en matière de mobilisation des connaissances disponibles par le biais du RIRC amélioreront grandement notre capacité à soutenir le travail de nos professeurs, étudiants et partenaires de recherche. »

Le comité de gouvernance du RIRC a débattu de l’ouverture de l’adhésion aux organisations ayant un mandat de recherche et de mobilisation des connaissances depuis quelques années, mais nous avons toujours reporté la décision. Il y a environ 6 mois, un membre de l’UQAM nous a rappelé que la diversité est un avantage et cela a fait pencher la balance, nous permettant de décider d’ouvrir l’adhésion à trois institutions non académiques. Nous sommes ravis d’accueillir Ontario Shores Centre for Mental Health Sciences comme premier membre non universitaire. Bien que la mobilisation des connaissances soit importante pour toutes les recherches effectuées au Ontario Shores Centre for Mental Health Sciences, leur engagement envers la participation des patients et des familles à la recherche fait partie intégrante de leurs programmes de recherche.

« Le programme de recherche d’Ontario Shores se concentre en grande partie sur la recherche appliquée qui favorise l’engagement des utilisateurs de services, une culture de l’innovation et de la découverte.  Nous avons l’intention d’élaborer un modèle intégré de mobilisation des connaissances qui engage directement les cliniciens, les utilisateurs de nos services et leurs familles, ainsi que les communautés que nous servons, dans la conduite du changement de la pratique clinique et le soutien de l’évaluation de l’impact sur la qualité des soins et l’expérience des utilisateurs, » déclare Sanaz Riahi, Vice-présidente, pratique, académique, et directrice des soins infirmiers, Ontario Shores Centre for Mental Health Sciences. « Nous sommes enthousiastes à l’idée de nous engager pleinement en tant que membre du RIRC et de l’utiliser comme point d’appui pour devenir un chef de file dans la démonstration de l’impact de la recherche et de l’impact clinique, et dans la défense de la santé mentale. »

Et enfin, notre premier membre entièrement en ligne (qui a naturellement géré le pivot vers COVID puisqu’il était déjà en ligne) est Athabasca University, l’université en ligne du Canada. Athabasca University a un vice-président associé pour la recherche et une capacité active de mobilisation des connaissances. En considérant la mobilisation des connaissances comme une composante essentielle de la recherche et en étant des experts dans la livraison de contenu en ligne, les membres du RIRC augmentent la diversité des pratiques de mobilisation des connaissances pour le bénéfice de tous les membres du RIRC.

Andrew Perrin (vice-président associé, Recherche, Athabasca University) déclare : « En tant que seule université ouverte et en ligne du Canada, Athabasca University s’est engagée à minimiser les obstacles à la connaissance et à maximiser les possibilités d’impact et d’utilisation de la recherche au sein et au-delà de la corporation universitaire. L’engagement de Athabasca University envers la publication en libre accès s’accompagne de priorités visant à rendre les résultats de la recherche accessibles, intéressants et pertinents. En tant que membre de Réseau Impact Recherche Canada, nos universitaires et les rôles de soutien à la recherche sont impatients de tirer parti de la communauté de pratique de Réseau Impact Recherche Canada et d’y contribuer. »

RIRC est ravi d’accueillir ces trois nouveaux membres. En tant que communauté de pratique axée sur la capacité institutionnelle à soutenir la mobilisation des connaissances, nous sommes convaincu que les membres du RIRC bénéficieront de l’expérience de Concordia University, de Ontario Shores Centre for Mental Health Sciences et de Athabasca University autant qu’ils bénéficieront de celle des 21 membres actuels.

La diversité est un atout dans le monde de la mobilisation des connaissances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *