Research Impact Canada Leaps onto International Stage, Welcomes Three New Members / Réseau Impact Recherche saute sur la scène internationale et accueille trois nouveaux members

This week’s guest post first appeared in the September 2017 edition of the CARA Connection newsletter and is reposted here with permission.

Ce récit a été publié la première fois dans le bulletin Connexion de l’ACAAR, septembre 2017. Il est repris ici avec permission.

Robert HacheOn August 11, 2017, Dr. Robert Haché, Vice-President Research & Innovation at York University and Chair of the Executive Lead Committee of Research Impact Canada, announced that three new institutional members have joined Canada’s expanding knowledge mobilization network.

“We are pleased to welcome the University of British Columbia (UBC) and Western University as new institutional members. Additionally, we welcome the first international affiliate member: the United Kingdom’s University of Brighton,” said Dr. Haché. “These universities bring unique strengths to the network with expertise in knowledge mobilization, community engagement and research collaborations with partners from the public, private and non-profit organizations,” he added.
Research Impact Canada is a network of 14 universities stretching across Canada from Memorial University of Newfoundland to the University of Victoria. The addition of the University of Brighton represents a leap onto the international stage. The network’s goals are to support the engagement of faculty, students and their non-academic research partners which in turn maximizes the social, economic, health, cultural and environmental impacts of research. This vital work will ultimately inform decision-makers, policy-makers, and practitioners, working in community, industry and government partners.

New Members Bring Unique Expertise

Research Impact Canada provides a unique opportunity for institutions to learn from each other and build competencies. In this spirit, the three new members have much to offer the network, for example:

– UBC’s long standing commitments such as the UBC Learning Exchange and more recent knowledge mobilization initiatives such as the Policy Studio in the new UBC School of Public Policy and Global Affairs

– Western University’s “knowledge stewardship” program, a collaboration between the research office and libraries; and

– The University of Brighton’s internationally recognized Community University Partnership Programme, which supports the many ways in which the University and community can work together.

Benefits to Joining

Research Impact Canada bridges the gap between research and real-world application and impact, a core value in today’s academic environment. The Report from the Advisory Panel on Federal Support for Fundamental Science articulated this best: “Research is essential to the health, prosperity, and security of Canadians and to our efforts to foster a creative, inclusive, and vibrant society.”

In line with this thinking, successful grant applications often link research to impact; programs such as the Networks of Centres of Excellence and the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada (SSHRC) Partnership Grants are built on an expectation that research will have a lasting impact on Canadians.

McMaster University provides a prime example of the benefits of joining the network. This University won the 2017 SSHRC Award of Excellence for Communications (May 31, 2017). It did this through modifying the ResearchSnapshot clear language summary series that Research Impact Canada had piloted. McMaster adapted the formatting and created an award-winning social media strategy for their “Research Snaps.”

For more information, visit the Research Impact Canada website or contact David Phipps, Network Manager (info@researchimpact.ca). Follow the group on Twitter @researchimpact. To read the Report from the Advisory Panel on Federal Support for Fundamental Science, visit the website. For more context, read the Conference Board of Canada’s publication Beyond Citation.

———————————————————

Le 11 août 2017, M. Robert Haché, Vice-Président, Recherche et innovation à l’Université York et Président du Comité exécutif de direction du Réseau Impact Recherche Canada, annonçait l’arrivée de trois nouveaux membres institutionnels au sein du réseau grandissant de mobilisation des connaissances au Canada.

“Nous sommes ravis d’accueillir l’Université de la Colombie-britannique (UBC) et l’Université Western en tant que nouveaux membres institutionnels. De plus, nous souhaitons la bienvenue à notre tout nouveau membre affilié international, soit l’Université de Brighton, située au Royaume-Uni, » a déclaré M. Haché. « Ces institutions mettent leurs propres forces et leur expertise en mobilisation des connaissances , en engagement communautaire et en collaborations de recherche avec des partenaires du secteur public, privé et sans-but lucratif au service des membres de notre réseau, » a-t-il ajouté.

Le Réseau Impact Recherche Canada est un réseau de 14 universités situées à travers le Canada, de l’Université Memorial à Terre-Neuve jusqu’à l’Université de Victoria. L’ajout de l’Université Brighton propulse le réseau sur la scène internationale. Les objectifs du réseau sont d’apporter un soutien aux chercheurs, aux étudiants et à leurs partenaires de recherche non-académiques afin de maximiser les impacts sociaux, économiques, culturels, environnementaux et en santé de la recherche. Ce travail primordial en viendra à mieux informer les décideurs politiques et économiques ainsi que les praticiens qui travaillent de concert avec des partenaires communautaires, industriels et gouvernementaux.

Les nouveaux membres apportent une expertise unique

Le Réseau Impact Recherche Canada offre aux institutions une occasion unique de développer des compétences en profitant de l’expertise de ses membres. À cet effet, nos trois nouveaux membres ont beaucoup à nous offrir :

– L’engagement à long terme de l’Université de la Colombie-britannique sur des projets tels que le UBC Learning Exchange, ainsi que de récentes initiatives en mobilisation des connaissances telles que la création du Policy Studio dans la nouvelle UBC School of Public Policy and Global Affairs

– Le programme “gestion des connaissances”, une collaboration entre le Bureau des services de la recherche et les bibliothèques de l’Université Western; et

– Le Community University Partnership Programme, reconnu à l’échelle mondiale, de l’Université de Brighton, qui soutient les collaborations entre l’Université et la communauté de diverses façons.

Avantages de devenir membre

Réseau Impact Canada permet de combler l’écart entre la recherche et ses applications et ses impacts en contexte réel, une valeur clé dans l’environnement universitaire actuel. L’Examen du soutien fédéral aux sciences l’exprimait le mieux: “La recherche est essentielle à la santé, à la prospérité, et à la sécurité des Canadiens et des Canadiennes, et aux efforts qu’ils déploient pour construire une société créative, inclusive et dynamique. »

En concordance avec cette affirmation, les demandes de subvention gagnantes établissent un lien clair entre la recherche et son impact; des programmes tels que les Réseaux de centres d’excellence et les subventions de développement de partenariat Conseil de recherche en sciences humaines et sociales du Canada (CRSH) existent parce que nous nous attendons à ce que la recherche ait un impact durable.

L’Université McMaster offre un exemple probant des avantages de se joindre au réseau. Cette institution a remporté le prix d’Excellence en communications 2017 du CRSH (31 mai, 2017) en modifiant les résumés vulgarisés Research Snapshots, pilotés par Research Impact Canada, pour en faire une stratégie de médias sociaux fort réussie et primée intitulée « Research Snaps ».

Pour plus d’information, veuillez consulter la page Web de Réseau Impact Canada ou contacter M. David Phipps, gérant du réseau (info@researchimpact.ca). Suivez le groupe sur Twitter @researchimpact. Afin de lire L’Examen du soutien fédéral aux sciences en entier, veuillez consulter la page Web. Pour plus de contexte, veuillez lire la publication du Conference Board du Canada sur la page Beyond Citation.

Leave a Comment